Double Menton

La cryolipolyse du double menton permet la cristallisation des cellules graisseuses dans cette zone, lesquelles s’autodétruisent sous l’action du froid.

La technique permet d’éliminer le double menton et de réduire les complexes des hommes qui en souffrent.

Cryolipolyse double menton Pontoise

Généralités sur le double menton

Lorsque l’on évoque le double menton, on parle de l’amas graisseux situé au niveau de la gorge, qui créé une légère déformation. Un double menton déforme en effet l’ovale du visage, l’alourdit et le vieillit prématurément. L’origine de ce défaut est souvent génétique.

De plus, avec l’âge, les tissus se relâchent, la peau perd de sa fermeté et l’ovale du visage n’est plus aussi bien dessiné.

Il peut être difficile de se débarrasser d’un double menton dans la mesure où il se situe dans une zone du visage où la peau est particulièrement fine et que l’on ne peut facilement muscler par des exercices de gymnastique faciale.

Également causés par le surpoids, les excès de graisse au niveau du menton et du cou peuvent heureusement être supprimés efficacement grâce à la cryolipolyse Coolsculpting® et l’applicateur CoolMini.

Le double menton le Coolsculpting® comme solution

Le traitement Coolsculpting® sur le double menton permet de traiter définitivement cet excès de graisse, le tout sans aiguilles, ni chirurgie. Les cellules graisseuses (adipocytes) sont endommagées par le froid intense que crée la cryolipolyse. Au fil des semaines, la graisse cristallisée va s’éliminer naturellement pour laisser place à des courbes plus harmonieuses.

Pour le traitement du double menton par CoolSculpting®, le Dr Mateo Delamarre utilise l’applicateur CoolMini, conçu pour épouser la forme de cette zone et traiter le surplus graisseux avec une efficacité optimale.

L’avantage de la cryolipolyse CoolSculpting® repose sur le fait qu’il s’agit d’une intervention non-invasive, c’est-à-dire sans cicatrice et sans anesthésie, particulièrement efficace sur les excès graisseux localisés. Cependant, si les tissus du cou sont particulièrement relâchés ou en cas d’obésité, la technologie n’offre pas de résultats.

Déroulé d’une séance de cryolipolyse Coolsculpting®

La cryolipolyse Coolsculpting® du double menton nécessite une consultation médicale préalable, durant laquelle le patient peut évoquer ses souhaits en toute transparence et grâce à laquelle le médecin peut s’assurer de l’absence de contre-indications après examen clinique.

Le Dr Mateo Delamarre applique un gel protecteur sur la peau et positionne l’applicateur CoolMini pour aspirer la peau du double menton et la graisse à réduire. Le traitement dure 45 minutes. La peau est maintenue pendant tout ce temps à une température froide, sans danger pour la peau. Cette procédure entraîne une cristallisation des cellules graisseuses. Celles-ci vont ensuite être éliminées par l’organisme. Moins sensibles au froid, les muscles et tissus avoisinants ne sont pas affectés.

A la fin de la séance, votre médecin masse la zone pendant quelques minutes afin de la drainer correctement. Le traitement Coolsculpting n’est pas douloureux. Le patient ressent tout au plus un pincement et un froid intense en début de traitement mais il peut tout à fait se reposer, lire ou écouter de la musique durant sa session.

Cryolipolyse Coolsculpting®  les résultats :

Les résultats obtenus après une séance de cryolipolyse sont définitifs, à condition de ne pas reprendre du poids. Le Coolsculpting® du double menton permet également un raffermissement de la peau et une réduction de la graisse superficielle dans cette zone (jusqu’à 40%)

Les effets ne sont pas immédiatement visibles. Ils peuvent être constatés dès 4 semaines après la séance. Il peut être nécessaire de procéder à une nouvelle séance de Coolsculpting® de façon à obtenir un résultat optimal sur la suppression du double menton. Demandez conseil à votre médecin esthétique !

Effets secondaires et suites

A la fin d’un traitement de cryolipolyse, certains effets secondaires transitoires peuvent apparaître : rougeurs, gonflements, engourdissements, ecchymoses, picotements…

Toutefois, le traitement n’implique pas d’éviction sociale ni professionnelle.

Il faut simplement veiller à bien s’hydrater les jours et semaines qui suivent le traitement, à maintenir une hygiène de vie saine, à réduire ses consommations de matière grasse, et bien sûr, à pratiquer une activité physique régulière.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles

3 votes
Moyennes : 4,67 sur 5
Loading...